Luminosité extérieure


En 2011, le Conseil municipal de Thetford Mines a adopté le règlement 385 pour amender le règlement de zonage no 148 dans le but d’inclure de nouvelles dispositions concernant l’éclairage extérieur, et ce, afin de réduire ou d’éliminer la pollution lumineuse ainsi que la lumière intrusive.

Téléchargez le dépliant sur la LUMINOSITÉ EXTÉRIEURE (à venir)

Cette réglementation permet de contrôler :

  • les sources et ampoules
  • la quantité de lumière
  • les heures d’ouverture
  • les luminaires;

Lumière intrusive

On appelle lumière intrusive la lumière non désirée qui pénètre dans une propriété ou dans une demeure. Elle constitue une nuisance lorsqu’elle a une incidence sur le confort des individus ou les activités qui y sont exercées.

Pollution lumineuse

On désigne pollution lumineuse toute modification de l’environnement lumineux nocturne naturel et toute nuisance provoquée par la lumière artificielle. Les formes les plus connues de cette pollution sont notamment le voilement des étoiles, la lumière intrusive et l’éblouissement. Les conséquences sont également multiples, allant de la dénaturation des paysages nocturnes jusqu’à la perte de la visibilité ou encore le dérèglement des écosystèmes.

Certificat d’autorisation

Toute installation d’un ou plusieurs dispositifs d’éclairage extérieur, dont la source lumineuse émet plus de 6000 lumens ou qui atteint en une seule ou plusieurs étapes un total de 15 000 lumens, doit faire l’objet d’une demande d’un certificat d’autorisation. Toute demande de certificat d’autorisation doit être présentée au Service d’urbanisme.

Le saviez-vous?

Au Québec, la perte d’énergie liée à l’éclairement vers le ciel se chiffre à plus de 50 millions $. De cette quantité, 30 % de la lumière se dirige vers un milieu désertique. En fait, cette énergie permettrait de chauffer 20 000 maisons durant une année.

Un éclairage de qualité et respectueux du ciel étoilé offre une bonne visibilité, un environnement sécuritaire et une économie d’énergie et d’argent.

L’efficacité de la lumière incandescente, de mercure et de sodium est respectivement de 1500, 5000 et 12 000 lumens par 100 watts.