fbpx

Plan d’action du gouvernement sur l’amiante | « La révision des règles demeure l’enjeu majeur »

Thetford Mines, le 23 mars 2022. Le gouvernement du Québec a annoncé hier, lors du dépôt du Budget 2022-2023, des investissements de l’ordre de 61 millions $ sur six ans pour la mise en œuvre du plan d’action de gestion de l’amiante et des résidus miniers ainsi que la bonification de l’aide à la réhabilitation de terrains contaminés. À ce moment, il est difficile pour la Ville de Thetford Mines d’évaluer à quel point il s’agit d’une bonne nouvelle puisqu’elle ne possède aucun détail, notamment concernant l’enjeu majeur du dossier, soit les règles entourant la présence et la manipulation de matériaux contenant de l’amiante.

Pour la Ville, l’annonce du Plan pour une économie verte 2030 représente un pas dans la bonne direction. Par contre, n’ayant pas été impliqués dans la démarche, il est difficile pour les représentants concernés de se réjouir puisque les actions à venir demeurent inconnues à plusieurs égards. « Le fait qu’il y ait des montants aussi importants qui ont été injectés est une excellente nouvelle, mais il ne faut pas sous-estimer l’ampleur du gouffre financier qui a été créé au fil des années et qui va perdurer tant que les règles ne seront pas assouplies. Les impacts sont gigantesques tant pour la Ville que ses entreprises, citoyens et institutions » mentionne le maire, monsieur Marc-Alexandre Brousseau.

Un potentiel économique immense
Parce qu’ils contiennent cinq des minéraux identifiés dans la liste des minéraux critiques et essentiels du gouvernement du Canada, les centaines de millions de tonnes de résidus miniers représentent un potentiel économique immense. Uniquement pour le magnésium, qui fait partie de cette liste, la valeur est estimée à plus de 400 milliards de dollars.

« Pour les entreprises qui souhaitent exploiter le potentiel des résidus miniers, il est impératif que les règles du jeu soient claires afin qu’elles bénéficient de conditions leur permettant d’opérer et, conséquemment, d’évaluer le potentiel de rentabilité de leur investissement » ajoute le maire.

Mentionnons que l’utilisation des résidus miniers s’inscrit, entre autres, dans les principes de l’économie circulaire et que des projets à saveur environnementale peuvent prendre forme, par exemple avec la captation de carbone.

Les prochaines étapes
Pour le maire, il est impératif que la Ville soit impliquée dans le dossier. « Nous avons été complètement exclus des discussions, mais maintenant, il est plus que temps que nous soyons respectés et inclus dans la démarche car nous sommes les premiers concernés ».

En ce qui a trait à l’observatoire scientifique demandé lors des audiences du BAPE en 2020 servant à colliger et à traiter les données sur le dossier de l’amiante : « Sans que ce soit confirmé, on peut dire que ça regarde bien. Mais pour que cet observatoire joue réellement son rôle, il doit être neutre et autonome. Les actions entreprises dans ce dossier seront déterminantes pour le succès de la démarche toute entière et nous avons bien hâte d’être appelés à collaborer à l’élaboration du plan d’action » conclut le maire.

-30-

Source :
Caroline Poulin
Responsable des communications | Ville de Thetford Mines
418 335-2981, poste 215 | c.poulin@villethetford.ca