fbpx

Non-respect des consignes liées à la COVID-19 | Deux constats d’infraction émis à Thetford Mines

Thetford Mines, le lundi 30 mars 2020. Les patrouilleurs de la Sûreté municipale de Thetford Mines ont rédigé deux constats d’infraction au cours de la dernière fin de semaine en raison du non-respect de la mesure gouvernementale concernant la COVID-19 interdisant de faire partie d’un rassemblement.

Les forces policières sont actuellement en mode prévention. Ainsi, la sensibilisation et l’information sont les approches privilégiées par l’ensemble des corps policiers au Québec. Par contre, les policiers ont le mandat d’intervenir de manière efficiente lors de situations où les mesures de prévention relatives à la COVÌD-19 ne sont pas respectées.

DEUX CONSTATS ÉMIS
Vers 18 h 50 le samedi 28 mars, une policière a interpellé trois jeunes femmes âgées entre 20 et 22 ans qui marchaient sur la rue Caouette Ouest. Elles n’étaient pas issues de la même famille, ne résidaient pas à la même adresse et ne respectaient pas la distance réglementaire de deux mètres entre elles. Après avoir reçu un rappel des règles existantes et des conséquences possibles, elles ont assuré leur collaboration et se sont engagées à retourner chacune chez elles.

Plus tard dans la même soirée, vers 21 h 10, les patrouilleurs sont intervenus dans une résidence de la rue Alfred pour une intervention d’une autre nature. Les agents y ont alors identifié deux des trois jeunes femmes qui avaient été averties moins de trois heures plus tôt. Celles-ci ne se trouvaient pas dans leur domicile respectif, tel qu’il avait été préalablement convenu. À la demande des policiers, elles ont quitté immédiatement. Compte tenu de ces faits, des constats d’infraction ont été rédigés à l’endroit des contrevenantes.

REGISTRE DES AVERTISSEMENTS
Le Service de la Sûreté municipale tient à rappeler, une fois de plus, que la collaboration et la coopération de la population sont essentielles afin de respecter toutes les mesures mises en place pour éviter la propagation de la COVID-19. À cet effet, le Service s’est doté d’un registre des personnes ayant reçu des avertissements afin de permettre aux policiers d’ajuster leurs interventions auprès des récidivistes.