fbpx

Ligne électrique Appalaches-Maine | C’est le temps de vous prononcer!

Thetford Mines, le 28 mai 2020. Hydro-Québec poursuit ses démarches visant à construire une ligne de transport d’électricité haute tension entre le Québec et les États-Unis. Cette dernière aura son point de départ au poste des Appalaches, à Saint-Adrien d’Irlande, et traversera la Ville de Thetford Mines. Actuellement, deux tracés sont à l’étude : le « tracé initial » retenu par Hydro-Québec auquel la Ville s’oppose fermement et la « variante », qui permettrait d’éviter le secteur résidentiel de Black Lake et suggère plutôt de faire passer la ligne sur la mine British Canadian. La Ville invite les gens à bien s’informer sur les deux tracés avant de se prononcer, étant convaincue que la « variante » est beaucoup plus avantageuse.

ÉTAT DE LA SITUATION
Depuis le début du processus, la Ville de Thetford demande à Hydro-Québec d’analyser différentes alternatives visant à éviter, autant que possible, les quartiers résidentiels et le nouveau développement domiciliaire. Ces demandes ont récemment été entendues et Hydro-Québec a lancé, mercredi, une consultation citoyenne sur la nouvelle « variante » qui passe sur les terrains de la mine British Canadian en évitant le secteur résidentiel.

Cette « variante » a été étudiée par Hydro-Québec qui confirme qu’elle est techniquement et financièrement réalisable. Pour sa part, la Ville considère évident que la « variante » a un moindre impact sur la communauté thetfordoise et devrait être retenue.

« Dans ses communications aux citoyens, Hydro-Québec défend le « tracé initial » en affirmant utiliser le corridor d’une ligne électrique déjà existante, ce qui est vrai. Par contre, il est important de spécifier qu’un déboisement sera nécessaire tout le long de la ligne existante afin d’élargir ce corridor. Aussi, les pylônes utilisés pour faire passer la ligne sont d’une hauteur pouvant atteindre 51 m, comparativement à 17 m en moyenne pour les pylônes existants. Il y aura un impact majeur pour les résidents des quartiers Provence et Hamel puisque la nouvelle ligne passera très près des résidences et sera beaucoup plus visible que la ligne existante » commente le maire, Marc-Alexandre Brousseau.

Mentionnons d’ailleurs que, même si la « variante » nécessite l’ouverture d’un corridor supplémentaire, la majeure partie est située sur des terrains miniers qui ne présentent aucune possibilité de reconversion et qui n’exige aucun déboisement. De plus, malgré l’ouverture de ce nouveau corridor, la « variante » implique une superficie de déboisement moindre que le « tracé initial » retenu par Hydro-Québec.

UNE OCCASION DE FAIRE PASSER VOTRE MESSAGE
Tel que mentionné précédemment, Hydro-Québec consulte les citoyens uniquement sur la variante. Pour le maire, il est essentiel que la population se fasse entendre et profiter de l’occasion pour exprimer, via le formulaire d’Hydro-Québec, son désaccord quant au tracé initial retenu.

« La « variante » n’est pas parfaite, j’en conviens. Par contre, il vous sera possible de demander des modifications afin que celle-ci ait le moins d’impact négatif possible. Ce que je vous demande c’est, par le biais du formulaire, de dénoncer le « tracé initial » retenu. Pour ce faire, la mobilisation doit être très forte et le message très clair. Si vous ne vous prononcez pas, Hydro-Québec décidera pour vous… et je peux vous assurer qu’ils ont une préférence évidente pour le tracé initial »

En conclusion, la Ville souhaite rappeler que le « tracé initial » aura un impact majeur sur le secteur résidentiel de Black Lake et son développement futur en raison de sa grande proximité.

POUR NOUS JOINDRE
Toute personne souhaitant de plus amples informations sur le projet est invitée à communiquer avec la Ville au 418 335-2981, post 171 ou à visiter le site internet villethetford.ca/ligneappalaches-maine.

Le formulaire de consultation citoyenne proposé par Hydro-Québec est également accessible via ce lien.