Le Service de police remet 1 620 $ au Réseau d’entraide des Appalaches

Le Service de la Sûreté municipale a tenu, le 2 juin dernier, la première édition de son déjeuner-bénéfice. Au total, 219 personnes ont contribué à la bonne cause. Cette activité a permis de récolter un montant de 1 620 $ qui a été remis au Réseau d’entraide des Appalaches le 4 juillet dernier.

Lors de l’événement, des kiosques étaient installés afin d’informer la population sur divers sujet entourant les services d’urgence. Les intervenants d’urgence ont profité de l’occasion pour échanger avec les citoyennes et citoyens. D’ailleurs leur présence fut très appréciée et a exercé un pouvoir d’attraction à ce déjeuner qui s’est déroulé au Cégep de Thetford.

« Le don reçu pourra nous aider à poursuivre notre mission et nos services d’aide directe auprès des familles et des jeunes dans le besoin. Nous comptons, entre autres, utiliser une partie des sommes pour nos cuisines collectives. Nous sommes choyés d’être le premier organisme choisi pour ce déjeuner-bénéfice et nous désirons remercier le Service de police pour cet appui financier », mentionne madame Amélie Gormley, directrice du Réseau d’entraide des Appalaches.

« La Sûreté municipale tient à remercier tous les gens présents au déjeuner, les bénévoles et les partenaires, dont le Cégep, qui ont contribué au succès de cette première édition. J’en profite d’ailleurs pour vous annoncer qu’une seconde édition se déroulera certainement à l’été 2020 », de conclure le directeur du Service de police, monsieur Pierre Mathieu.

Toute personne intéressée à en apprendre plus sur les activités de la Sûreté municipale n’a qu’à consulter l’onglet Vivre à Thetford/Sécurité publique.

 À propos

Le Réseau d’entraide des Appalaches (REA) est un organisme de prévention et d’insertion sociale pour les jeunes adultes de 16 à 35 ans et les familles ayant des enfants de 2 à 6 ans qui reçoivent du soutien pour le développement des compétences parentales. Le REA offre également des services de travail de rue, des cuisines collectives, des services d’aide alimentaire et une friperie gratuite.