fbpx

Rapport du BAPE sur l’amiante : Du bon et du moins bon

Le rapport tant attendu du Bureau d’audiences publiques en environnement sur l’amiante a été déposé. Nous en sommes toujours à décortiquer le tout, mais nous pouvons déjà affirmer qu’il en ressort du positif et du négatif. Les commissaires confirment qu’ils sont d’avis que l’exploitation des résidus miniers est une bonne idée et s’inscrit dans les principes d’économie durable en revalorisant des rejets industriels. Il s’agit donc d’une bonne nouvelle et il est à souhaiter que le Gouvernement analyse cette position et dresse des règles du jeu claires pour que les promoteurs puissent aller de l’avant avec leurs projets. Sur l’enjeu principal qui touche nos finances municipales, c’est moins joyeux. Les commissaires suggèrent que les règles demeurent inchangées pour les travaux de génie civil tout en demandant au Gouvernement de payer dans un souci d’équité intergénérationnelle et territoriale. Ils évoquent aussi la mise en place d’une valeur locale de concentration d’amiante pour nos sols naturels, cela réglerait une petite partie du problème si nous trouvons comment le gérer. Mais sinon, cela va continuer de coûter très cher à la Ville, aux citoyens et aux entreprises. En fait, à tous ceux qui, pour une raison ou une autre, auront à manipuler les sols de leur propriété. Enfin, un dernier volet qui pourrait être intéressant est la proposition de créer une entité administrative pour la gestion et l’élimination de l’amiante. Nous verrons ce que ça mange en hiver, mais cela pourrait être intéressant pour faire évoluer la connaissance et éviter dans le futur que n’importe quoi se dise sur le sujet. Et comme nous sommes les principaux concernés et intéressés sur le sujet, cette entité devrait s’implanter ici, chez nous.

Marc-Alexandre Brousseau, maire