fbpx

Le covid et tout le reste

Cliquer ici pour partager sur vos réseaux sociaux.

Dans un premier temps, je souhaite une fois de plus exprimer ma reconnaissance envers le personnel de la santé qui est au front depuis bientôt deux ans. L’ampleur de votre tâche et les sacrifices personnels que vous faites pour soigner les gens méritent d’être soulignés à leur juste valeur. Ceci dit, je crois qu’il est temps de lâcher un peu de lest dans l’univers des interdictions COVID. Je suis tout à fait conscient du nombre de cas en circulation et de l’impact sur le système de santé, mais ultimement, il reste qu’il ne faut pas que le remède dépasse le mal. On ne peut gérer un problème en faisant abstraction de tout le reste. Des mesures sanitaires peuvent coexister avec la vie qui continue…

Nos jeunes ont besoin que le sport recommence sinon les impacts sur leur santé physique et leur santé mentale s’amplifieront. Les entreprises touchées par les fermetures ont durement écopé et ont besoin de plus de prévisibilité. La mise en place du passeport vaccinal et des mesures sanitaires contraignantes sont certainement de nature à rendre acceptable une réouverture qui pourrait assurer leur pérennité. Si on envisage de passer de soins A+ à B dans les hôpitaux, il est certainement temps d’envisager un service qui demeurera A+ dans les restaurants, les arénas et les autres endroits fermés. À Thetford on est habitués à la politique de tolérance zéro de la santé publique et, comme dans le dossier de l’amiante, on peut dire que le balancier a figé du mauvais bord.

Marc-Alexandre Brousseau, maire