fbpx

C’est normal de vouloir améliorer les infrastructures pour nos citoyens

C’est avec déception que nous essuyons un deuxième refus pour la construction d’un complexe sportif intérieur. Le dossier était excellent, ajoutait de nombreux services pour nos citoyens ou apportait une amélioration considérable à ceux qui étaient déjà offerts. Nous avons soumis un projet qui était complet permettant aux citoyens de tous âges de bouger et de pratiquer leur loisir douze mois par année, comme ça se fait à peu près partout au Québec.

Même si nous avons réussi à soumettre un projet coûtant la moitié d’autres projets similaires, même si le projet ajoutait des possibilités inexistantes chez nous, même si le projet s’autofinançait au niveau des opérations étant donné la grande demande pour ce type d’infrastructure, la réponse a été négative. Probablement parce que notre projet était trop coûteux et qu’il a été décidé d’investir dans des projets de moindre envergure.

Pourtant, un tel complexe sportif aurait servi à toute la région, car il faut actuellement faire une heure de route pour avoir accès à quelque chose du genre. La Ville ne peut pas se le payer seule, nous n’avons aucun complexe à clamer qu’il s’agit d’une nécessité. Nous ne demanderons pas de tramway ni de métro ici, quoique pour ce genre de projet le coût semble secondaire. Il faut parfois regarder le besoin et l’équité lorsque vient le temps de décider.

Occuper le territoire, c’est aussi s’assurer que les infrastructures nécessaires puissent s’implanter partout et ne pas laisser quelques orphelins. Nous aurons besoin de l’appui de tous, car nous avons bien l’intention de revenir à la charge.

Marc-Alexandre Brousseau, maire