fbpx

Le coût des loisirs

LE COÛT DES LOISIRS
Le coût des services offerts par votre Ville est souvent abstrait, on paye des taxes, donc on s’attend à ce que notre Ville offre les services. Mais sachant que la Ville tire ses revenus presqu’exclusivement des taxes que vous payez, combien de vos taxes servent à financer les services de loisirs ? Dans l’analyse que nous avons faite avec la firme Raymond Chabot Grant Thornton, nous avons évalué les coûts en salaires, matériel et énergie pour offrir les activités sportives sans toutefois tenir compte des dépenses pour les bâtiments comme les arénas et les piscines.Dans les faits, ça coûte plus cher que vous le pensez…

Lorsque vous payez votre inscription, sachez que vous êtes loin du compte et que c’est la Ville qui absorbe la plus grosse part de la facture. Nous considérons normal, comme organisation municipale, d’avoir à payer pour les loisirs de nos payeurs de taxes, je citerais même le maire d’une municipalité voisine qui mentionne que « les loisirs font partie d’une mission de la municipalité et non d’une dépense qu’on doit complètement autofinancer ». C’est vrai, mais pour nos propres citoyens.

COÛT POUR LES NON-RÉSIDENTS
Dans le calcul de la tarification pour les non-résidents, la Ville accepte de ne facturer aucun frais pour les immobilisations, donc pour les bâtiments. Toutefois, il est logique que les résidents des autres municipalités, qui ne paient pas de taxes chez nous, soient facturés pour ce que ça coûte réellement pour tenir l’activité. Tout comme pour les citoyens de Thetford, une répartition devrait être faite entre les usagers et leur municipalité respective. Prenons l’exemple du hockey mineur, l’étude comptable a déterminé qu’il en coûtait aujourd’hui 1015$ par année pour jouer au hockey, sans payer l’aréna je le rappelle. À la Ville de Thetford, nous avons choisi l’an dernier de facturer aux parents des jeunes hockeyeurs 310$, c’est donc dire que la Ville absorbait 705$ par jeune joueur de hockey. Pour les non-résidents, le tarif 2019-2020 était de 547$, la différence étant absorbée en tout ou en partie par leur municipalité d’origine, selon la décision prise par cette dernière. Ce montant semble énorme, mais cela veut quand même dire que, pour chaque enfant provenant d’une autre municipalité, Thetford absorbait 468$ sans obtenir de revenus de taxes des parents.

AJUSTEMENT DES COÛTS
La Ville de Thetford continue d’offrir gratuitement ses installations, mais a récemment demandé que le coût des activités pour les non-résidents soit assumé en entier, la hausse étant répartie sur cinq ans. La décision d’assumer une partie (ou la totalité) de cette facture appartient à chacune des municipalités à qui la Ville a offert un bouquet de possibilités, allant même jusqu’à accorder le même tarif qu’à ses résidents lorsque la municipalité accepte de payer sa pleine part.

Pourquoi apporter ces modifications? Simplement parce que si ces montants ne sont pas payés par nos voisins, ils le seront par nos citoyens, via leur compte de taxes. Thetford a décidé de payer la majeure partie de la facture de ses résidents et c’est aux autres municipalités à prendre leurs décisions à ce sujet Sachant que l’offre de loisirs est une responsabilité de chacune des municipalités, la Ville de Thetford s’explique mal pourquoi elle devrait payer presque la moitié de la facture de ses voisins tout en offrant gratuitement ses installations, ce qui représente déjà un coût supplémentaire important. Au final, tout ce qu’on veut c’est que chacun paie sa facture, car nous croyons que les bons comptes font les bons amis.

Marc-Alexandre Brousseau, maire