fbpx

Élections provinciales 2022 | La Ville précise ses attentes envers les candidats

Cliquer ici pour partager sur vos réseaux sociaux.

Thetford Mines, le 16 septembre 2022. À l’approche des élections provinciales qui se tiendront le 3 octobre prochain, la Ville de Thetford Mines souhaite interpeler les candidats des partis politiques afin qu’ils se prononcent sur les différents enjeux et dossiers prioritaires la concernant.

Pour les élus municipaux, il est important que les candidats prennent position et précisent leurs intentions relativement à ces enjeux qui peuvent être regroupés en deux domaines.

LA VIE CITOYENNE
Un beau projet de logements abordables a été accepté récemment. Par contre, il est important de réaliser que la problématique demeure. Les citoyens doivent pouvoir accéder à ces logements plus facilement. De plus, des actions supplémentaires sont nécessaires en vue d’ajouter des logements sociaux et de soutenir les projets de reconversion de bâtiments.

Du côté des jeunes familles, le recrutement d’éducatrices à l’enfance doit s’activer afin de pouvoir répondre à tous les besoins de places en garderie, et ce, peu importe le modèle choisi par les parents. Il faut avoir comme ultime but de rendre disponible une place pour chaque enfant.

En ce qui concerne le dossier de la santé, un retour à la décentralisation des services est essentiel afin de redonner l’autonomie à l’Hôpital de la région de Thetford, soit en recréant rapidement un poste de directeur général.

La Ville de Thetford demande aux candidats de rester à l’affût des impacts directs que les nouvelles règles ont sur la population. Dernièrement, une réglementation entourant les piscines résidentielles a été adoptée. Celle-ci présente de nouvelles obligations qui entrainent des coûts très élevés pour le citoyen. Une aide financière ou un crédit d’impôt devrait être envisagé pour aider le propriétaire à respecter cette nouvelle loi.

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE
En ce qui a trait au développement économique de la Ville, impossible de passer sous silence le dossier de l’amiante qui avance trop lentement et continue d’engendrer un gouffre de fonds publics et privés. Ce dernier ne pourra être considéré réglé que lorsque les règles auront été assouplies. Une intervention majeure du gouvernement est également nécessaire pour la réhabilitation des sites miniers et l’implantation de projets à valeur ajoutée.

Dans un autre ordre d’idée, lorsqu’il est question de développement et de soutien aux entreprises locales, tout doit être mis en œuvre pour que le train se rende à Thetford le plus tôt possible.

À juste titre, le gouvernement incite les municipalités à densifier leur territoire pour optimiser leurs infrastructures municipales. Cependant, la règlementation actuelle rend cette concrétisation périlleuse. La révision de certaines règles est requise afin de donner une plus grande latitude aux villes lorsqu’il est question d’occupation et de densification du territoire.

Le dossier de la main-d’œuvre est également préoccupant. Le processus, actuellement long et complexe, pour accueillir davantage de travailleurs et d’étudiants internationaux doit être révisé. Aussi, il est impératif de mettre en place des mesures visant à faciliter l’accès à la résidence permanente pour ces personnes.

Pour l’année 2023, l’exercice budgétaire sera de loin l’un des plus difficiles à concrétiser. Une aide financière devrait être accordée aux municipalités afin de pallier à toutes les augmentations (prix de l’essence, coûts des travaux et des matériaux) et, ainsi, éviter que le prochain exercice budgétaire ait des impacts trop importants sur le payeur de taxes.

Par ailleurs, concernant le dossier des taxes foncières, la Ville demande au gouvernement du Québec de payer la totalité de sa facture. Rappelons qu’actuellement, le gouvernement du Québec est le seul à ne pas payer l’ensemble de ses taxes foncières et que, conséquemment, ce sont les autres contribuables qui doivent se partager la différence.

Aussi, considérant que les villes sont des gouvernements de proximité imputables de leurs décisions, il est justifiable qu’elles aient plus de latitude dans leurs actions, plus de budget pour la mise en œuvre de ces actions ainsi qu’une considération à titre de partenaire permettant un lien direct avec les instances gouvernementales.

Enfin, afin de faciliter le développement des territoires, l’assouplissement des règles concernant les milieux humides est souhaitable et permettrait l’aménagement de terrains dans le respect des efforts consentis pour protéger les milieux humides.

Pour le maire, monsieur Marc-Alexandre Brousseau, il est impératif d’établir une collaboration proactive avec son représentant à l’Assemblée nationale : « Les dossiers en cours sont vraiment déterminants pour le développement et la prospérité de notre ville. Il est donc primordial d’obtenir le soutien nécessaire afin de pouvoir présenter nos dossiers directement et les défendre auprès des différentes instances gouvernementales ».

-30-

Source :
Caroline Poulin, chef de division – communications | Ville de Thetford
418 335-2981, poste 215 | c.poulin@villethetford.ca